Sais-tu que ton smartphone peut avoir une empreinte carbone positive ?

Objet difficilement contournable de notre quotidien, le smartphone nous accompagne quasi du matin au soir, voire du soir au matin, pour le meilleur et pour le pire. Et cette merveille de technologies a une empreinte carbone assez incroyable.


Pour arriver dans nos petites menottes, cet objet de ± 200gr aura déjà fait plusieurs fois le tour du monde.

Ou plus exactement, ce sont les différentes pièces qui le composent qui auront voyagé de leurs lieux de production jusqu'en Chine, où elles sont assemblées en un téléphone rutilant. Ensuite, il est conditionné puis expédié aux quatre coins du monde pour arriver tout beau tout chaud entre nos doigts fébriles. Et puisque les modèles s'enchainent rapidement, tout doit aller vite, et certains transports se font même en avion.


Un appareil qui demande beaucoup d'énergie pour être produit, et pour être utilisé.


Il aura fallu beaucoup d'énergie pour le produire puis le distribuer, de l'énergie souvent générée par des combustibles fossiles, donc avec une empreinte carbone importante. Et puis, il y a encore toute l'énergie pour le recharger, ainsi que toute l'énergie nécessaire à son activité. Parce que oui, chaque fois que nous effectuons une recherche, écrivons un mail, postons un chat sur Facebook ou regardons une vidéo, nous mobilisons une foultitude de serveurs et autres éléments technologiques qui ont besoin d'électricité.


Au total, l'empreinte carbone d'un smartphone est estimée à ± 80 kg de CO2, soit 400 x son poids.


Pas mal pour un petit machin de 200 grammes qu'on utilise 2 ans en moyenne. Cela représente donc environ 50% de son propre poids par jour. L'empreinte dépend évidemment du modèle choisi. Pour info, chez Apple, une fiche est rédigée pour chaque produit qui informe quant à son impact environnemental. A ma connaissance, ces informations ne sont pas communiquées par produit par les deux autres poids lourds du marché, Samsung et Huawei.


Est-ce grave docteur ? Mouais, pas mal.

Depuis des dizaines d'années, l'activité humaine génère des quantités de CO2 que la biomasse (les arbres, les plantes, etc.), et les océans ne savent plus absorber en totalité.


Au cours du temps, les quantités émises par l'homme ont augmententé, et les quantités recapturées par la Terre ont diminué à cause de phénomènes comme la déforestation.


L'excès accumulé de gaz à effet de serre est très largement impliqué dans le changement climatique qui menace l'habitabilité de la planète pour l'homme.


Rajouter du CO2 va aggraver la situation.


80 kg de CO2 pour chaque smartphone, c'est un volume de gaz à effet de serre considérable puisque c'est le volume d'un wagon-citerne qui va s'ajouter à l'atmosphère.


Du coup, étant donné le nombre de smartphones, c'est très, très, problématique. En Belgique, environ 2.500.000 nouveaux smartphones sont vendus chaque année. Et là ça fait mal puisque rien que ceux-là représentent une empreinte carbone négative de 200.000 tones de CO2 par an. Donc, au départ, c'est une très, très mauvaise nouvelle.


200.000 tonnes d'empreinte carbone négative par an, rien que pour des smartphones, c'est une fatalité ? Non, grâce à chacun d'entre-nous.

Ce n'est pas une fatalité car nous pouvons chacun agir pour contrer ce processus en réabsorbant notre empreinte CO2 personnelle à 200%, pour passer d'une empreinte négative à une empreinte positive, pour recapturer donc plus de CO2 que nous n'en émettons !!


Pourquoi 200% ?

Parce qu'il est essentiel de recapturer beaucoup plus de CO2 que ce que nous émettons pour pouvoir diminuer la quantité déjà accumulée de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.


En plantant suffisamment d'arbres, nous pouvons recapturer plus que notre empreinte, réduire l'excès de gaz à effet de serre dans l'atmosphère et contrer le réchauffement climatique !


Goodswitch propose à chacun de planter 4 arbres qui vont absorber 160 kg de CO2 en 8 ans, 200 kg de CO2 en 10 ans. Cette plantation se fait avec l'ONG belge Graine de vie, une organisation reconnue pour son action de qualité et son engagement éthique. Les arbres sont plantés à Madagascar où l’espace disponible et les conditions climatiques permettent une croissance et recapture rapide du CO2.


4 arbres c'est peu, mais ça peut faire tout la différence.


Convaincus ? Alors vas-y › rends ton empreinte positive !





(c) photo de couverture Selwyn van Haaren | Unsplash

107 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

 

©2020 goodswitch   conditions d'utilisation ›

Goodswitch SPRL    Rue de Spontin 77, 5360 Natoye, Belgique    +32 479 744 809    N° de TVA: BE 0711.670.093